La psychologie du jeu à Blackjack Ballroom

Interview réalisée par Catherine Buyck, parue le 23/05/2014 - Dépêche n°481249 de l’AEF (Revue de ligne de l’Agence Education Formation)

«Nos diplômes conduisant à une profession réglementée, nous demandons des dispositions spécifiques en faveur de la sélection en master», indique à AEF Benoît Schneider, président de la FFPP (Fédération française des psychologues et de psychologie). «Supprimer toute sélection […], c’est placer l’université dans l’impossibilité d’offrir des conditions de formation satisfaisantes et rendre impossible l’organisation des stages nécessaires», estime-t-il. «La décision du tribunal de Bordeaux [pour qui la sélection n’est pas justifiée en master] nous inquiète, même si cela fait longtemps que nous expliquons qu’en psychologie, la sélection est nécessaire en master». Par ailleurs, la FFPP et l’AEPU (Association d’enseignants-chercheurs en psychologie des universités) vont relancer la réflexion sur l’architecture des mentions et parcours types de psychologie.

«Envisager l’absence de sélection à l’entrée en master pour une profession dont l’exercice est protégé, comme c’est le cas de la psychologie, est un non-sens», indique Benoît Schneider, président de la FFPP – par ailleurs professeur de psychologie à l’université de Lorraine – dans le dernier numéro du bulletin de la FFPP. «La décision du tribunal de Bordeaux [pour qui la sélection n’est pas justifiée en master (lire sur AEF)] nous inquiète, même si cela fait longtemps que nous expliquons qu’en psychologie, la sélection est nécessaire en master», indique-t-il à AEF le 21 mai 2014.

Pour des «dispositions spécifiques» en faveur de la sélection

«Supprimer toute sélection, c’est condamner de nombreux jeunes psychologues au chômage. C’est déqualifier une profession du fait de la fragilisation de nombreux jeunes demandeurs d’emploi contraints de brader leurs exigences éthiques. C’est placer l’université dans l’impossibilité d’offrir des conditions de formation satisfaisantes et rendre impossible l’organisation des stages nécessaires, tant en termes de tuteurs, que d’institutions capables de répondre à la demande», écrit-il. «Environ 3 400 à 3 500 titres de psychologues sont délivrés en France chaque année pour l’exercice de la profession réglementée de psychologues, alors que l’on estime à quelque 35 000 le nombre de psychologues en exercice», indique-t-il à AEF. «Nos diplômes conduisant à une profession réglementée, nous demandons des dispositions spécifiques en faveur de la sélection en master», ajoute-t-il.

Par ailleurs, il s’inquiète, pour les formations en psychologie, de l’adoption de deux mesures par le Sénat dans le cadre de l’examen de la proposition de loi sur les stages : l’augmentation de la gratification mensuelle minimale (de 436,05 à 523,26 euros) et la durée du stage à partir de laquelle la gratification est obligatoire (de «plus de deux mois» à «plus d’un mois» pour les stagiaires du supérieur). Cela rendrait très difficile, entre autres, l’accueil de stagiaires par des professionnels, indique-t-il à AEF, alors que plusieurs organisations professionnelles et étudiantes ont, sur la question des stages, exprimé des positions similaires.

Comment articuler mention et parcours type

Par ailleurs, la FFPP et l’AEPU vont prochainement proposer de poursuivre la réflexion sur l’architecture des mentions et parcours types de psychologie, alors qu’un précédent travail de réflexion sur la définition des mentions de master en psychologie - en 2013 - n’avait pas permis de dégager un consensus. Cinq mentions de diplôme national de master figurent, en psychologie, dans la nomenclature publiée dans un arrêté du 4 février 2014 (1). «Cela est insatisfaisant aux yeux de nombre de représentants de la discipline», explique Benoît Schneider. L’idée de la FFPP et de l’AEPU serait donc d’une part d’adresser au MENESR (Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) une nouvelle proposition de définition des mentions en vue de modification de cet arrêté, d’autre part de tenter, à destination des universités, «de formuler un cadre d’élaboration des parcours-types servant de référentiel national». Contactez-nous pour une aide psychologique pour escort à Paris .


(1) Cinq mentions figurent dans la nomenclature des mentions de diplôme national de master : «Psychologie clinique, psychopathologie et psychologie de la santé» ; «Psychologie sociale, du travail et des organisations» ; «Psychologie de l’éducation et de la formation» ; «Psychologie» ; «Psychologie : psychopathologie clinique psychanalytique».