La psychologie du jeu à Blackjack Ballroom

Formation Continue des Psychologues - EPEP

Le catalogue proposé par les EPEP de la FFPP, est consultable en ligne ; les inscriptions peuvent se faire directement à partir du site entretiensdelapsychologie.org.

Certaines de ces formations peuvent être organisées en région : soit à l’initiative d’une coordination régionale de la FFPP, soit à l’initiative du BF de la FFPP, ou bien encore, à la demande d’un regroupement de psychologues.
Pour tous renseignements contacter Brigitte Guinot : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Les prochaines formations en région:

Région Limousin (Limoges)
Animateur des groupes d’analyse des pratiques : sur 3 sessions de 2 jours (les 22 & 23 septembre, les 22 et 23 octobre, les 24 & 25 novembre) animée par Sylvie Dauriac, psychologue. Les inscriptions sont en cours, le groupe est limité à 9 personnes.

Région Bretagne (Rennes)
Les écrits professionnels du psychologue : un session de 3 jours (24-25-26 septembre 2014)  animée par Brigitte Guinot, psychologue. Les inscriptions sont ouvertes.

Calendrier des prochaines formations à Paris

  • Les écrits professionnels du psychologue, 16-17-18 juin 2014, animée par Marie-Jeanne Robineau.
  • Victimes de traumatismes : quels soins? Rôle et place du psychologue : 1-2-3 décembre 2014, animée par Karin Teepe, psychologue.
  • L’observation projet, un outil pour les psychologues de la petite enfance : session de 2 jours et 1 jour.
  • Les 1-2 octobre et 5 décembre 2014 animée par Anne-Marie Fontaine, psychologue.
  • Psychologue de la Fonction Publique Hospitalière ; se préparer au concours : 9-10 octobre 2014, animée par Marie-Thérèse Fourgeaud, psychologue.

En préparation, (accessible dernier trimestre 2014) : formation d’évaluateur externe.

Le programme détaillé est en cours de construction et sera accessible fin juin 2014. Seront abordés: le cadre législatif, réglementaire, l’éthique et la déontologie, études de cas, l’histoire des ESSMS, les modalités de rendus écrits et oral de l’évaluation, la méthodologie de l’évaluation externe, ses limites, mise en situation professionnelle. Durée : 12 jours de formation répartis sur 7 modules et 15 jours de mise en situation professionnelle. Les inscriptions seront effectives à partir de septembre 2014. Do not waste your time, everything is on this site

Merci !

Un grand Merci à Marie-Germaine Pêcheux, dite « Angélique », pour l’immense travail fourni à titre bénévole au siège de la FFPP depuis de nombreuses années.

Quasiment à la création de la FFPP, il y a 10 ans, Marie-Germaine a proposé de donner de son temps, d’abord ponctuellement en fonction des pics d’activités, par exemple lors de grandes manifestations comme les Entretiens Francophones de la Psychologie organisés par la FFPP tous les deux ans. Puis elle est rapidement venue au siège de façon régulière, se fixant elle-même un cadre horaire précis -deux jours par semaine- tout en restant toujours prête à s’adapter aux besoins comme en 2009, lors de la préparation du colloque « Aux sources de la violence - de l’enfance à l’adolescence » -2000 participants- où elle est venue à temps plein.

Directrice au CNRS et membre du laboratoire de psychologie du développement et de l’enfant à l’université de Paris Descartes, Marie-Germaine s’est engagée dans le soutien de la profession et la discipline notamment en choisissant d’œuvrer au cœur de la FFPP. Elle aura ainsi participé concrètement au développement de celle-ci.

Sa disponibilité, sa bienveillance et son humour font que travailler à ses côtés a été un grand plaisir, qu’elle en soit remerciée.

Angélique se tourne désormais vers d’autres horizons. Et nous lui souhaitons belle route !

Hommage à Hélène Eyrolles

Après une longue maladie, notre collègue et amie proche Hélène Eyrolle est décédée à Toulouse le 25 Avril 2014, à l’âge de 54 ans. Sa disparition a tout naturellement suscité une grande émotion dans notre communauté. Jusque dans les derniers jours, elle est restée active, participant il y a peu encore à des réunions dans l’UFR de Psychologie de l’Université de Toulouse 2 où elle a effectué sa carrière. Peu de temps avant son congé maladie, elle avait été nommée responsable du Master 2 Pro ECIL (Ergonomie Cognitive et Ingénierie Linguistique). Supportant difficilement d’avoir dû s’éloigner si vite de cette responsabilité, elle continuait par ses courriels et ses visites à garder un contact étroit avec l’équipe pédagogique et ses collègues du département et de l’UFR. Les collègues se rappellent également de son engagement syndical et de sa participation active au sein des instances centrales de notre université. L’AEPU garde également le souvenir de sa silhouette menue et de l’espièglerie qu’elle manifestait parfois en réunions, car elle fut membre du bureau de cette association en qualité de trésorière pendant plusieurs années. Et ceux qui, comme nous, l’ont connue également comme une amie proche ont beaucoup de mal à accepter sa disparition. Hélène, nous retiendrons aussi le courage exemplaire avec lequel tu as fait face, la bonne humeur et l’optimisme que tu as su conserver. Comme tu vas nous manquer.

Journée Européenne des victimes du terrorisme

Depuis le 11 mars 2004, le ruban bleu est le symbole de la mobilisation des victimes du terrorisme.

À cette date, Madrid a vécu un désastre épouvantable. Un attentat a été commis sans qu’aujourd’hui encore, nous ne sachions qui en sont les auteurs. Ce jour-là, le matin, à l’heure de pointe, 10 bombes, sur 13 placées, ont explosé dans 4 gares différentes, faisant 1400 blessés et 191 morts. L’Europe connut dès lors son plus terrible attentat.

Le 11 mars est désormais devenu une journée de commémoration européenne des victimes du terrorisme.

Lire la suite : Journée Européenne des victimes du terrorisme

Sisi la psy, dans un monde où rien n’est simple

Sisi la psychologue est prise dans l’ambiance de renouveau qui flotte dans l’air. Entre deux manifestations, elle combat la rigueur… des derniers frimas d’avril. Le mois de mai s’annonce, les terrasses de café sont de sortie. Ce jour-là, Sisi la psy déjeune avec son collègue, psychologue, brun, grand, regard à la Steeve McQueen. Elle vogue sur la limpidité de ce regard tellement bleu.

Lire la suite : Sisi la psy, dans un monde où rien n’est simple

Soigner les personnes, soigner les institutions. Hommage à Jean Oury

Jean Oury, psychiatre, psychanalyste, est décédé le 15 mai dernier, à l’âge de 90 ans, à la clinique de La Borde qu’il a fondée en 1953 et où il a pu incarner la psychothérapie institutionnelle, dont il hérite de François Tosquelles, que lui-même étire entre Freud et Marx. «Soigner les malades sans soigner l’hôpital, c’est de la folie» disait-il en privilégiant une relation dynamique entre soignants et patients dans ce lieu mythique.

Lire la suite : Soigner les personnes, soigner les institutions. Hommage à Jean Oury

Conférence des Publications en Psychologie en Langue Française

Vous savez que l’AERES, de manière régulière, actualise la liste des revues qui sont comptabilisées dans les bilans des laboratoires. Pour y figurer, il faut que les revues en fassent officiellement la demande. Cette année très peu de revues de psychologie ont sollicité la possibilité d’être incluses dans la liste AERES, probablement parce que l’information n’a pas circulé suffisamment auprès des directeurs de revues.

Lire la suite : Conférence des Publications en Psychologie en Langue Française

Nomenclature des masters de psychologie : actualité et perspectives

Le courrier qui suit rend compte des perspectives ouvertes par la réunion que nous avons organisée le 17 mai dernier au sujet des nomenclatures de master. La première partie du texte reprend pour une large part les données qui figuraient dans le courrier d’invitation à cette réunion et les perspectives ouvertes résultent des échanges avec les participants. Le lecteur pourra également trouver sur le site de l’AEPU les comptes rendus des réunions que nous avions organisées en 2013 sur ce sujet. La présente invitation est par ailleurs contextualisée par les données qui figurent dans l’éditorial auquel nous renvoyons le lecteur.

Lire la suite : Nomenclature des masters de psychologie : actualité et perspectives

«La sélection est nécessaire en master de psychologie»

Interview réalisée par Catherine Buyck, parue le 23/05/2014 - Dépêche n°481249 de l’AEF (Revue de ligne de l’Agence Education Formation)

«Nos diplômes conduisant à une profession réglementée, nous demandons des dispositions spécifiques en faveur de la sélection en master», indique à AEF Benoît Schneider, président de la FFPP (Fédération française des psychologues et de psychologie). «Supprimer toute sélection […], c’est placer l’université dans l’impossibilité d’offrir des conditions de formation satisfaisantes et rendre impossible l’organisation des stages nécessaires», estime-t-il. «La décision du tribunal de Bordeaux [pour qui la sélection n’est pas justifiée en master] nous inquiète, même si cela fait longtemps que nous expliquons qu’en psychologie, la sélection est nécessaire en master». Par ailleurs, la FFPP et l’AEPU (Association d’enseignants-chercheurs en psychologie des universités) vont relancer la réflexion sur l’architecture des mentions et parcours types de psychologie.

Lire la suite : «La sélection est nécessaire en master de psychologie»

Recrutement des psychologues de l’Éducation nationale

Dans le cadre de la Loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la république, plusieurs parlementaires et sénateurs ont interrogé le ministre quant à l’évolution du métier de psychologue de l’Éducation en lui demandant la reconnaissance statutaire et la création d’un corps commun de psychologues de la maternelle à l’université.

Lire la suite : Recrutement des psychologues de l’Éducation nationale

Numéro spécial de Fédérer : Psychologie de l'Urgence, Quand Haïti "gronde"

federer-haiti2

Le premier numéro spécial de Fédérer :

Psychologie de l'Urgence - Quand Haïti "gronde" : 12 janvier 2010

est disponible à la vente sur la boutique FFPP : rubrique Publications > Numéros Spéciaux de Fédérer

(296 pages, version papier uniquement)

Tarif

public : 25 euros / Tarif Adhérent : 20 euros.

Pour son premier numéro spécial de Fédérer, la coordination régionale FFPP de Guadeloupe vous propose de revenir sur le tremblement de terre en Haïti de janvier 2010 à travers les témoignages de 21 auteurs, praticiens ou universitaires, de Guadeloupe, d'Haïti ou de France hexagonale.

Lire la suite : Numéro spécial de Fédérer : Psychologie de l'Urgence, Quand Haïti "gronde"

À petits pas, un grand pas vers les 30 ans d’une profession

À petits pas, un grand pas vers les 30 ans d’une profession

En mettant en perspective une série de rapports et plans de santé mentale ayant marqué les deux dernières décennies, G. Mondière, dans le présent numéro de Fédérer (p. 10 du numéro), met en exergue la spécificité du rapport issu de la mission sur « la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie » remis au ministre des Affaires Sociales et de la Santé, le 8 janvier dernier, par le député Denys Robiliard. Au sujet des psychologues et à la lecture des deux préconisations contenues dans la 25ème proposition, elle y voit une « petite révolution » ; le recours au psychologue en première intention et la possibilité d’une prise en charge par l’assurance maladie. De nombreux collègues se sont manifestés, par exemple, par la voie de pétitions plaidant pour une conception large de la santé, un accès aux soins psychiques pour le public, et pour une prise en compte par notre système de santé des actes réalisés par les psychologues. Est-ce l’écho, enfin reconnu, de nos compétences, de notre attachement à une pratique déontologique, de l’engagement que nous prenons chaque jour, pour chaque rencontre, avec chaque personne ?

Lire la suite : À petits pas, un grand pas vers les 30 ans d’une profession

La FFPP a 10 ans, bilan et perspectives

D’un vote historique en octobre 2002 où 50 organisations de psychologues ont lancé un pari insensé et de statuts déposés en janvier 2003, naît la FFPP, Fédération Française des Psychologues et de Psychologie. Mobilisation historique autour de l’idée du rassemblement d’une profession, la Fédération s’est construite sur ses idéaux d’ouverture et d’échanges. Forte des engagements et des actions qu’elle a menées ces 10 dernières années, elle entre dans une nouvelle décennie, occupant désormais une place incontournable dans le carré des principales organisations françaises.

Lire la suite : La FFPP a 10 ans, bilan et perspectives

Dialogue Johanny et Sylvain : Pourquoi rejoindre la FFPP ?

Pour l’échange de connaissances, pour rompre l’isolement, pour soutenir le passage de la vie étudiante (diversité des parcours universitaires) à l’après…

Pour être en lien, pour discuter avec d’autres qui nous comprennent, pour faire un pas de côté, pour renforcer notre sentiment d’identité, pour communiquer entre personnes qui ne sont pas dans la même optique. Lors de nos toutes premières réunions, les débats passionnés nous ont impressionnés. Il y a la crainte de s’engager, la peur d’agir, l’information à distiller autour des mots tels que « syndicat », « militer », « fédérer », puis les échanges s’élargissent : les discussions intergénérationnelles, inter champs professionnels. Il existe une forte motivation autour de la quête d’identité en sortant de l’université, il s’agit d’adhérer à un corps, de faire vivre ce corps. Peut-on prouver cette identité ? Existe-t-elle ? C’est un challenge. La formation  et les tarifs préférentiels pour étudiants sont aussi très attractifs. Cela représente un réseau pour l’insertion et un étayage des plus anciens que l’on ne trouve pas forcément sur le terrain. La FFPP a déjà beaucoup donné aux plus jeunes diplômés.

Le futur doit se construire dans la lignée de l’échange, d’un rayonnement plus important notamment à l’université. Et… nous aimerions bien avoir des parents qui ne se disputent pas et qui soient cohérents dans leur éducation.

Cinq mots qui définissent la FFPP : laïcité, être à côté de psychologues (et pas psy-choses), ouverture, transmission, convivialité.

Les jeunes, que nous enseignent-ils et qu’attendent-ils de nous ?

ffpp1En voilà une bien belle question !

Déjà une bien belle démarche de qualité ! A l’heure, justement, où l’Institution avec un grand I comme « Idéal » se prémunirait contre elle-même en demandant à l’usager de mettre des petites croix dans des cases idéalement fiables, me voilà à me poser la question.

Comme il est évidemment extrêmement difficile de répondre sans s’étaler ni pamphléter (du verbe « pamphléter » que j’invente ici-même et qui s’utilise – si, si ! après avoir, par exemple décemment fêté les 10 ans de la FFPP), je vais, par une pirouette, répondre à une question par une autre question, ce que tout psychologue doit savoir faire : « Qu’est-ce qui fait qu’on adhère ? (au fait) ».

Lire la suite : Les jeunes, que nous enseignent-ils et qu’attendent-ils de nous ?

10 ans de FFPP

Dix ans d’existence, c’est bien peu pour une organisation de psychologues, et l’on pourrait se demander si les dirigeants de la Fédération n’ont pas fait preuve d’impatience en fêtant ce 10è anniversaire quand le SNP a 63 ans, et la SFP en a 112, pour ne citer que les deux principales organisations fondatrices de la FFPP. Mais il s’est passé bien des choses en 10 ans, et l’on peut à l’inverse considérer que le fait qu’après cette période, la FFPP continue d’exister et ne se porte pas trop mal mérite ce petit coup d’œil dans le rétroviseur.

Lire la suite : 10 ans de FFPP