La psychologie du jeu à Blackjack Ballroom

Les psychologues unis par et pour leur déontologie !

ill communique deontologieLes organisations signataires du présent communiqué :

  • constatent l’importance d’une réflexion et d’une action collective en vue de la réglementation d’un code ;
  • prennent acte du travail fructueux qu’elles ont conduit depuis plusieurs années, bien qu’à partir de positions initiales et historiques parfois en désaccord ;
  • estiment que leur évolution respective et leur maturation dans la réflexion rendent possible un processus de rassemblement indispensable à la réalisation de l’objectif visé ;
  • à cette fin elles appellent toutes les organisations de psychologues à mettre en œuvre rapidement, pour l’atteindre, un processus de travail collectif à durée déterminée.

Les organisations signataires font part publiquement de cet appel. Elles se réuniront le 7 avril 2018 pour définir leur méthode de travail. Si d’autres organisations nationales souhaitent rejoindre ce mouvement en acceptant de cosigner cet appel, elles sont les bienvenues et seront invitées à nous rejoindre pour participer à la réunion du 7 avril (lieu et horaires à préciser).

AEPU (Association des Enseignants-chercheurs en Psychologie des Universités)
AFPEN (Association Française des Psychologues de l’Education Nationale)
AFPTO (Association Française de Psychologie du Travail et des Organisations)
UFMICT-CGT (Collectif des Psychologues UFMICT)
FFPP (Fédération Française des Psychologues et de Psychologie)
OFPN (Organisation Française des Psychologues spécialisés en Neuropsychologie)
PsyCliHos (Association des Psychologues Cliniciens Hospitaliers)
SFP (Société Française de Psychologie)
SNP (Syndicat National des Psychologues)
SPPN (Syndicat des Psychologues de la Police Nationale)
SE- UNSA (Les PsyEN du Syndicat des Enseignants de l’UNSA)

Pièce(s) jointe(s):
FichierDescriptionTaille du fichierCreatedDernière modification
Télécharger ce fichier (appel-Deontologie-fevrier-2018.pdf)Communiqué Les psychologues unis par et pour leur déontologie ! février 2018 133 kB26-02-2018 08:5926-02-2018 08:59

Communiqué AEPU : Parcoursup fév.2018

 

http://www.aepu.fr/

 

 

 Boulogne-Billancourt, le 1er Février 2018

Communiqué Parcoursup

L’AEPU a défendu activement la spécificité de la discipline lors des phases d’échanges présidant à la mise en place de Parcoursup au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Elle a initié et défendu une période de concertation avec l’ensemble de la communauté pour :

Lire la suite : Communiqué AEPU : Parcoursup fév.2018

Communiqué : Plan autisme (02/02/2018)

FFPP : Communiqué Plan Autisme - février 2018Invitée pour la première fois aux travaux du plan autisme, la FFPP a accepté de participer à ceux du 4ème plan. Malgré cela, au terme du travail et des auditions, nous ne pouvons soutenir, en l’état, ce plan et dénonçons avec nos collègues psychiatres la fragilité du processus démocratique engagé ainsi que les premiers textes issus du Comité de Pilotage (copil) qui risquent de limiter les droits des personnes autistes à une prise en charge globale, digne et juste. Nous explicitons ici notre position.

Lire la suite : Communiqué : Plan autisme (02/02/2018)

Communiqué : Les psychologues et le remboursement des actes : toute une histoire...

ill psychotherapie 01

 

Grand bruit dans le Landernau des psychologues : deux expérimentations sont en cours pour le remboursement d’actes de psychologues dans le cadre de la souffrance des jeunes1 et de la prise en charge des troubles en santé mentale d’intensité légère à modérée2.

Lire la suite : Communiqué : Les psychologues et le remboursement des actes : toute une histoire...

Communiqué commun concernant les orientations envisagées pour le quatrième plan autisme (19/01/2018)

Les organisations d’usagers, de professionnels et d’établissements soussignées tiennent à faire savoir leur très grande inquiétude quant aux informations dont elles ont eu connaissance, concernant les orientations envisagées pour le quatrième plan autisme, notamment pour les hôpitaux de jour de psychiatrie infanto-juvénile.

Ces orientations, si elles devaient être confirmées, témoigneraient de manière contre-productive d’un non-respect du travail et de l’engagement des professionnels de santé au service des personnes autistes, faisant de ce plan initialement annoncé comme «le plan de l’apaisement», «le plan d'un échec assuré».
Au risque d’aggraver les clivages délétères existants, ce plan ne tient aucun compte des leçons du plan précédent, alors que ses objectifs devraient être guidés par le souci constant de co-construire une véritable alliance des usagers et des professionnels face à la maladie, sans complaisance ni démagogie, mais dans le respect des places et des rôles de chacun. Dans d’autres champs de la psychiatrie, cette alliance a d’ailleurs démontré depuis de longues années, la dimension irremplaçable de son apport.

Lire la suite : Communiqué commun concernant les orientations envisagées pour le quatrième plan autisme (19/01/2018)