Assises de la Santé mentale et de la Psychiatrie. Pourquoi y sommes-nous ?

La FFPP a été invitée aux Assises de la Santé mentale et de la Psychiatrie qui se déroule les 27 et 28 septembre 2021.

Environ 70 professionnels interviendront lors de ces journées : délégués ministériels et interministériels, élus, usagers, psychiatres, hauts fonctionnaires… et trois psychologues y prendront part :

– Cora Von Hammerstein, Psychologue, Service de Psychiatrie et d’Addictologie, Hôpital Paul Brousse,

– Gladys Mondière, Psychologue et Docteure en Psychologie, Présidente de la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie

– Aurélie Untas, Psychologue, Présidente de l’Association de Psychologie de la Santé et Professeur de psychopathologie à l’Université Paris Descartes.

Concernant la FFPP, pourquoi accepter d’y participer ?

– Parce que la FFPP, avec le SNP, travaille avec le Ministère de la Santé et des Solidarités depuis plus d’un an à la question du remboursement des consultations de psychologie ;

– Parce que si nous ne représentons pas tous les psychologues, et que nous n’en avons pas la prétention, nous travaillons sur de nombreux dossiers concernant la profession : réglementation de la déontologie, allongement des études, travaux avec nos collègues par notre représentation à l’EFPA, participation au Comité Stratégique de Santé Mentale et à la Commission Nationale de Psychiatrie, et précédemment au Conseil National de Santé mentale… ;

– Parce qu’il nous a semblé important de porter la voix des psychologues et qu’après discussion avec les organisations de l’appel du 10 juin, nous nous sommes mis d’accord sur la possibilité de présenter nos points communs d’interpellation.

Depuis près de 20 ans, la FFPP, conformément à ses missions, vise à promouvoir la qualification de l’excellence de la discipline et de s’affirmer comme un interlocuteur majeur dans les débats qui concernent la profession. C’est dans ce sens que nous avons décidé de participer aux Assises, de manière cohérente avec nos engagements, et sans complaisance.

Bien trop souvent, les psychologues se sont retrouvés en dehors des discussions qui les concernent. Nous préférons ne pas être absents de ces débats.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
ACTUALITÉS
Cela pourrait également
vous intéresser

RÉPUTATION EN LIGNE

UNE NOUVELLE PRÉOCCUPATION POUR LES PROFESSIONNELS Pour ce premier dossier thématique, nous avons choisi de nous intéresser à la présence des psychologues en ligne et…
Demande de résiliation d'abonnement