Communiqué FFPP et SNP

Pris dans la difficulté entre la nécessité d’apporter une réponse rapide et transitoire aux étudiants dans une situation de détresse psychologique et les propositions de tarifs du Gouvernement proposés aux psychologues libéraux, il y a eu un flottement entre les organisations et quelques tensions sur les choix pertinents à effectuer.

L’acceptation du chèque psy avec des réserves sur la tarification par la FFPP a suscité des malentendus, une réaction vive du SNP sur les réseaux sociaux, et des commentaires des professionnels sur les réseaux sociaux. Le caractère transitoire de la mesure a été perçu par le SNP comme le risque d’une généralisation de ce type de tarif au long cours.

Nos organisations défendent des valeurs communes. Par leurs communiqués, elles dénoncent l’insuffisance du tarif proposé et suggèrent le recours aux mutuelles. Elles rappellent aussi la nécessité d’un accès direct aux psychologues.

Depuis mars 2020, le SNP et la FFPP travaillent ensemble en vue du remboursement des consultations et défendent une tarification assurant une viabilité de l’exercice libéral, respectant le niveau de qualification des psychologues et les besoins de la population.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
ACTUALITÉS
Cela pourrait également
vous intéresser

Les Assises : et après ?

Les choix politiques sont faits Passée la stupeur des annonces du Président à l’issue des Assises de la Santé mentale et de la Psychiatrie (Président…
Demande de résiliation d'abonnement