DE LA CYBERPSYCHOLOGIE À LA TÉLÉCONSULTATION

LES 9 JANVIER ET 13 MARS 2021 EN DISTANCIEL

De la Cyberpsychologie à la téléconsultation

Il y a plus d’un an, la FFPP diffusait une annonce relative à un colloque consacré à la Cyberpsychologie. Nous écrivions alors [1] : “Les enjeux liés à la cyberpsychologie sont nombreux et importants. En tant que champ de recherche, elle n’a pas encore acquis en France l’extension et la visibilité qu’elle connaît dans les pays anglo-saxons, en particulier aux Etats-Unis et au Canada. Les travaux scientifiques concernent tous les sous-domaines de la psychologie et font souvent appel à une approche interdisciplinaire. Pour autant, ils rendent compte d’une évolution extrêmement rapide des pratiques des psychologues et les organisations de psychologues marquent un retard certain pour s’en saisir.”

La manifestation proposée vise plusieurs objectifs :

  • Favoriser la rencontre entre chercheurs et praticiens, y compris d’ailleurs entre chercheurs qui méconnaissent les travaux conduits dans des champs connexes au leur du fait de la nouveauté des recherches en cours ;
  • Sensibiliser les psychologues, les usagers, les institutions aux questions soulevées par la cyberpsychologie de façon élargie ;
  • Approfondir une thématique plus spécifique : les prises en charge à distance ;
  • Inviter à la réflexion déontologique et éthique qui doit accompagner et soutenir l’introduction de la cyberpsychologie.

“Il est donc important de pouvoir à la fois encourager ces pratiques nouvelles, mais aussi d’être vigilant et réaliste quant à leurs limites. Les organisations de psychologues sont porteuses d’une responsabilité dans la réflexion collective qui accompagne et définit les pratiques professionnelles, actuelles et à venir, notamment sur le plan déontologique.”

Nous avons en mars 2020 bien sûr dû reporter cette manifestation du fait du contexte que l’on connaît, mais force est de constater que son orientation a pris un tour fondamentalement nouveau.

En particulier la question de la prise en charge à distance, de problématique encore marginale et donc novatrice, a acquis un statut de question centrale dans les pratiques. Elle a connu un mouvement d’accélération majeur, et la préparation de ce colloque a permis à la Fédération de réagir de façon plus avancée qu’elle ne l’aurait fait sans ce projet [2].

Dans le contexte de prolongation du confinement, nous avons donc dû opérer des choix. Nous avons décidé d’accorder une place plus élargie à la thématique des prises en charge à distance du fait de son « actualité opératoire » en y consacrant deux journées en colloque distanciel les 9 janvier et 13 mars prochains. La partie initiale du colloque qui visait à une approche élargie de la cyberpsychologie, mais qui envisageait rencontres et échanges sur les pratiques (avec communication par poster et ateliers) implique un colloque en présentiel donc un report à une date que nous sommes encore dans l’impossibilité de fixer du fait de contraintes sanitaires inconnues dans la durée.

PROGRAMME

Cliquez ici pourvoir le pdf

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
ACTUALITÉS
Cela pourrait également
vous intéresser

Les Assises : et après ?

Les choix politiques sont faits Passée la stupeur des annonces du Président à l’issue des Assises de la Santé mentale et de la Psychiatrie (Président…
Demande de résiliation d'abonnement