• Accueil
  • Formations
  • PROTECTION DE L’ENFANCE -Accompagnement psychologique d’enfants victimes de traumatismes

PROTECTION DE L’ENFANCE -Accompagnement psychologique d’enfants victimes de traumatismes

Lieu :
PARIS
Adhérent FFPP :
622 €
Non adhérent FFPP :
889 €
Formatrice
Karin TEEPE
Dates :
7, 8 et 9 septembre 2022
3 journées de 7h (21h au total)
Taille du groupe :
7 à 14 participants maximum
Durée :
3 journées de 7h (21h au total)

Description de la formation

Quel que soit le poste de travail qu’il occupe, en institution ou en libéral, lorsque le psychologue est confronté à des questions touchant la Protection de l’Enfance, il est sollicité dans son positionnement sous des angles très différents, voire opposés. Il n’est plus très clair qui est le client du psychologue, l’enfant, l’enfant confié à des tiers ou la famille et la nécessité de l’évaluation d’une telle différenciation se pose très rapidement. Le travail en institution, les missions du psychologue et ses obligations hiérarchiques seront abordés ; les demandes adressées au psychologue par la Direction et par les collègues et sa liberté d’exercice que le psychologue tire de son Code de Déontologie. Les étapes du cadre légal de la Protection de l’Enfance seront abordées : Récit, Révélations, Signalement, Procédure Pénale. Le psychologue est sollicité afin participer aux actions de protection d’un enfant et identifier les effets des violences et soutenir l’enfant face à elles. Le psychologue occupe des fonctions particulières dans ce contexte.

Public concerné

Psychologues

Prérequis

Avoir le titre de psychologue attesté par le numéro ADELI

Accessibilité aux personnes en situation de handicap

Nous informer et nous contacter au préalable à l’adresse formationsinterffpp@gmail.com

Modalités d'inscription et de paiement

Prochaine.s session.s

PARIS les 7, 8 et 9 septembre 2022. Animée par Karin TEEPE – Programme de la session

Formations Intra ?

Vous êtes intéressé par la mise en place une formation FFPP dans votre établissement ?

Contactez Jeannine Accoce, notre référente Formation intra à l’adresse : formationsintraffpp@gmail.com

Vous étudierez ensemble la faisabilité de cette intervention et les modalités possibles de mise en place, un devis vous sera proposé.

En réalisant des thérapies ou des entretiens psychologiques au sein d’une institution œuvrant pour la protection de l’enfance, le psychologue se trouve confronté à la nécessité d’évaluer et de répondre à son interlocuteur au sujet de récits de faits de violence ou de mise en danger d’un ou plusieurs mineurs et de répondre à son interlocuteur.

Aussi, des adultes peuvent révéler des faits dont ils ont été victimes au cours de leur enfance et dans un certain nombre de situations, ils sont encore en droit de porter plainte pour ces mêmes faits devant une juridiction pénale.

Ces récits et les informations qu’ils contiennent supposent de la part du psychologue et l’équipe des professionnels la capacité d’entendre et de soutenir ce récit, de lui apporter une réponse concertée, d’apporter une réponse à des interlocuteurs très divers (parents, membres de l’équipe, administration, justice) et également de réassurer celui/celle qui fait part de ces violences, d’identifier et reconnaître les effets traumatiques de ces faits et de mettre en œuvre un « programme de travail » de reconstruction de la victime. Lorsque l’obligation légale du signalement s’impose, elle soulève quantité de questions.

La rédaction d’un signalement fait basculer le travail avec l’enfant et sa famille « dans une autre dimension », qu’il convient d’évaluer et à laquelle il faut s’adapter. Le psychologue peut par ailleurs se trouver face à l’obligation de signalement d’éléments susceptibles de révéler une maltraitance institutionnelle.

Une connaissance précise du cadre légal de la protection de l’enfance et des droits de l’homme, de la psychologie clinique du traumatisme et de ses effets sur la personnalité de la victime de violences, du signalement ainsi que de la procédure pénale, de ses acteurs et de ses incidences, une appréhension de la place des intervenants des différentes institutions et de leur « marge de manœuvre » représentent des atouts majeurs.

À l’issue de la formation le stagiaire sera capable de :

1. Connaitre et repérer les vulnérabilités psychiques consécutives aux traumatismes (PTSD) et identifier les spécificités chez les enfants

2. Rédiger un signalement: Connaitre les obligations légales,maitriser le circuit administratif (CRIP, Parquet), identifier les besoins de protection des victimes afin de contribuer a leur mise en œuvre

Un récit révélateur de violences -particulièrement sur des mineurs – suscite des mouvements émotionnels divers et contradictoires chez le « récepteur ».

L’enjeu devient alors d’accueillir les informations malgré un contexte émotionnel désorganisé et d’apporter des réponses à la personne concernée par les violences et à des tiers, réassurer, reconnaître les effets de ces violences et proposer une progression de travail.

• Identifier les risques de traumatismes potentiels aux mineurs dès les écrits présentés à l’institution/ évaluation pluridisciplinaire
• Le repérage des signes cliniques évocateurs d’une mise en danger du mineur (tableau des signes de stress post-traumatique)
• Le soutien des collègues face aux révélations de violences et des suites données par l’institution
• Les obligations légales
• La connaissance des procédures de signalement et de ses suites
• Établir un consensus institutionnel autour d’un signalement
• Les spécificités de la rédaction du signalement
• Les enjeux de l’écriture en protection de l’enfance
• Écriture « à plusieurs mains ».
• Les stratégies d’intervention dans un travail pluridisciplinaire en assurant la protection de l’enfant ayant fait des révélations de violences
• Responsabilités des auteurs.
• La déontologie des psychologues
• Place et rôle de l’accompagnement thérapeutique de l’enfant et/ou des parents
• L’identification et le rôle du réseau de soutien de la victime de violences
• Le déroulé d’une procédure pénale
• L’accompagnement de la victime au cours des différentes étapes de la révélation des violences, du signalement et d’une éventuelle procédure pénale
• Établir les modalités d’accompagnement de la victime de violences intrafamiliales, interpersonnelles ou institutionnelles.
• Propositions de travail à partir de ce repérage afin de soutenir l’enfant dans son estime de soi (narcissisme)
• L’accompagnement de la famille au cours de ces mêmes étapes

• Apports théoriques sur le cadre juridique.

• Apports techniques sur les moyens de repérage de la maltraitance.

• Apports d’expériences sur des situations concrètes et échanges.

Formatrice
Karin TEEPE
(Psychologue)
PROTECTION DE L’ENFANCE -Accompagnement psychologique d’enfants victimes de traumatismes
PROTECTION DE L’ENFANCE -Accompagnement psychologique d’enfants victimes de traumatismes

Adhérent.e à la FFPP

Prise en charge employeur

ALertez-moi des l'ouverture des inscription à la formation
Demande de résiliation d'abonnement